top of page
fb.png
youtube copropriété.jpg

Sites intéressants 

Site syndicat national des propriétaires et copropriétaires 

snpc.png

Union des syndics

0001 (1).jpg
IPI.jpg
property today.png

Syndic provisoire par absence de syndic d'une copropriété - modèle de requête unilatérale juge paix


Articles interessants a ce sujet


syndic provisoire par absence de syndic d'une copropriété

References legales rapides;

Article 3.89 § 7 du code civil. L'assemblée générale peut toujours révoquer le syndic. Elle peut de même, si elle le juge opportun, lui adjoindre un syndic provisoire pour une durée ou à des fins déterminées. Toutefois, seul le juge peut révoquer le syndic désigné par jugement.


§ 8. En cas d'empêchement ou de carence du syndic, le juge peut désigner un syndic provisoire, pour la durée qu'il détermine, à la requête d'un copropriétaire. Le syndic doit être appelé à la cause par le requérant.


Art.3.92. Actions en justice § 2. Si l'équilibre financier de la copropriété est gravement compromis ou si l'association des copropriétaires est dans l'impossibilité d'assurer la conservation de l'immeuble ou sa conformité aux obligations légales, le syndic ou un ou plusieurs copropriétaires qui possèdent au moins un cinquième des quotes-parts dans les parties communes peuvent saisir le juge pour faire désigner un ou plusieurs administrateurs provisoires aux frais de l'association des copropriétaires qui, pour les missions octroyées par le juge, se substituent aux organes de l'association des copropriétaires.

Mission confiée par le Juge

Comme le rappelle Maître Mostin, la loi et ses travaux parlementaires ne donnent aucune indication quant à la mission concrète que le juge peut confier au syndic qu'il nomme ou désigne.

Lorsqu'il est nommé par le juge, le syndic judiciaire doit assumer le même rôle que celui qui est désigné par l'assemblée générale. De nombreuses décisions chargent le syndic d'assumer ses pouvoirs tels qu'il sont définis par la loi et les statuts. Parfois, certaines décisions précisent de manière plus explicite en quoi consistent les pouvoirs du syndic (Voir JP Fontaine-l'Evêque, 7 juillet 2008).

Il arrive que le syndic soit nommé pour une mission plus partielle, une tâche unique en vue d'organiser une assemblée générale, le juge estimant que le syndic doit être avant tout nommé par l'assemblée générale.

On constate souvent que la désignation du syndic, qu'elle soit sur base des dispositions §1er ou du §7 de l'article 577-8, le syndic nommé devra faire face à une situation conflictuelle.

Une fois désigné par le juge de paix, le syndic devra faire rapport de ses prestations à l'assemblée générale afin de permettre aux copropriétaires de prendre attitude quant à l'approbation de sa mission (comptes, travaux).

Maître Mostin souligne que certains jugements prévoient la possibilité d'obtenir une prolongation, au cas ou le syndic n'aurait pu finaliser sa mission dans les délais.Si la demande de prolongation émane des copropriétaires, ceux-ci pourraient en formuler la demande au syndic et éventuellement solliciter la tenue d'une assemblée qui pourrait autoriser cette prolongation.

Il faut constater que le syndic nommé par le juge, doit se conformer à la mission légale et statutaire. Il ne dispose donc qu'un pouvoir d'exécution des décisions de l'assemblée, sous réserve des actes qu'il peut accomplir seul conformément aux dispositions de l'article 577-8, §4,4°.Ainsi, seule l'assemblée générale des copropriétaires est investie d'un pouvoir général décisionnel.

On pourrait estimé l'assemblée conserve tous ses pouvoirs et peut donc révoquer ad nutum le syndic judiciaire en application de l'article 577-8, §6 du Code civil.

Maître Mostin constate que lorsque le syndic est nommé pour une mission partielle, l'assemblée générale est privée de son droit de le démettre pendant la durée de la mission qui lui est confiée, et cela afin d'éviter que le jugement ne soit pas privé de tout effet (JP Schaerbeek, 10 janvier 2007 et 8 janvier 2007).Lorsque syndic nommé par le juge d'accomplir une mission complète à titre de syndic judiciaire, l'assemblée conserve le droit de le démettre.


REQUÊTE UNILATERALE EN DÉSIGNATION D'UN SYNDIC JUDICIAIRE


(Article 3.89 du Code civil et articles 1025 et suivants du Code judiciaire)


A Madame le Juge de paix du premier Canton de Wavre ;


Expose avec respect :

Partie requérante ;


Ayant pour conseil M

1.

Attendu que le requérant est propriétaire d’un appartement et d’un garage, au sein de la

A ce titre, le requérant est membre de l’ASSOCIATION DES COPROPRIETAIRES DE LA RESIDENCE THOMAS, qui n’est plus dotée d’un syndic depuis l’assemblée générale extraordinaire du 2 avril 2021 (Pièce 2 – Publications BCE ACP).

Antérieurement à cette assemblée générale extraordinaire du 2 avril 2021 (pièce 3), la RESIDENCE THOMAS était représentée par son syndic, la S.R.L. ORANGE, inscrite à la B.C.E. sous le numéro 0898. -7, à1410 Waterloo, et qui a été remplacée par la société BREI SERVICES dont le mandat devait débuter le 1er avril 2021 (Pièce 4 – Publications BCE SRL ORANGE& ASSOCIES).


En sus du procès-verbal précité du 2 avril 2021 ayant acté définitivement sa démission, la SRL ORANGEa confirmé à plusieurs reprises la fin de son mandat et ce, par courriels des 25, 30 avril 2021 et 23 juin 2021 (Pièce 6).


Le jugement 20A537 du 14 octobre 2021 du Juge de céans a également déclaré en page 3 que ‘ le 1er avril 2021, il a été organisé une assemblée générale extraordinaire qui a désigné un nouveau syndic en la société Brei qui aurait finalement refusé sa désignation, laissant actuellement la défenderesse sans syndic’.


Depuis mai 2021, la SRL ORANGE& ASSOCIES a refusé de transmettre au requérant les coordonnées des autres copropriétaires afin qu’il puisse organiser une assemblée générale extraordinaire en vue de la désignation d’un syndic (Pièce 6 a).


Finalement, après des demandes du requérant, la copropriété, la SRL ORANGE& ASSOCIES n’ont pas donné de suite à la demande d’organisation d’une assemblée générale extraordinaire requise par le requérant et ne sont pas présentes aux conciliations judiciaires de décembre 2021 et de septembre 2022 (Pièces 7 – Requête conciliation),

D’ailleurs, une copropriétaire du lot X et X, n’ont pas donné suite non plus, à la proposition d’assemblée générale extraordinaire lancée par le requérant aux copropriétaires directement en mai et octobre 2021. Comme en 2017, 2018, 2019, il avait remis aux copropriétaires par courriel la consultation de 11 syndics, de 6 offres certaines et une grille de sélection qualitative des candidatures (Pièces 8 communication d’offres de syndic + grille de sélection).


Depuis les tentatives avortées du requérant, aucune décision n’est intervenue pour désigner un nouveau syndic.


Compte tenu de ce qui précède, l'association des copropriétaires de la Résidence « THOMAS » ne dispose légalement plus d'un syndic et est dépourvue de son organe de représentation, indispensable à son fonctionne­ment et surtout à l’entretien et la mise en conformité légale, technique, et aux normes de sécurité et incendie de l’immeuble (voir annexe 1)[1].


2.

Attendu qu’en outre, l'association des copropriétaires de la Résidence« THOMAS » est confrontée à plusieurs difficultés de gestion et plus particu­lièrement aux problèmes suivants depuis plusieurs 2009 et officiellement depuis 2017 :

· Le bâtiment ne répond pas aux normes d’incendie, de sécurité et techniques, et que les divers syndics précédents n’ont pas informé les différents copropriétaires de cette incurie et la justice– (Pièce 9 - Rapport du géomètre expert Nicolai de 18 juin 2021) ;

· Le requérant a connu plusieurs dégâts des eaux (4) et le rapport de M. NICOLAÏ de juin 2021 démontre que les sinistres peuvent se réitérer à défaut des travaux et d’entretien nécessaires au sein de l’immeuble malgré une citation judiciaire de régularisation technique a été demande en demande reconventionnelle en 2019 et de régularisation technique de la copropriete aussi introduite en 2020 ou les rapports des syndics (un syndic judiciaire géomètre expert de 2019) et de leurs avocats ETHIQUE ne correspondent pas manifestement au rapport de Nicolai de juin 2021, le requérant en a été informe par des candidats syndics en 2 minutes en 2021 venant visitant la copropriete ;

· La copropriété ne dispose pas de budget prévisionnel de fonds de réserve et de plan annuel d’entretien du bâtiment, déjà demandé par le requérant depuis 2016 ;

· Absence de transparence dans les documents utiles et comptables de la copropriété

Comme mentionné expressément par le syndic ORANGE dans le PV d’assemblée générale du 22 juillet 2020, après des années sans comptes signés annexés a des PV signés, contenant les mentions obligatoires et reflétant la situation réelle comptable, la comptabilité de l’ACP serait encore fictive (Pièce 11 – PV AGE du 22/7/2020)[2] ;

Chaque exercice comportait des dépenses, soit non approuvées au préalable par Assemblée générale, soit non ratifiées, soit sans pièces justificatives ;

· Absence de mise en concurrence dans les contrats en cours de l’immeuble et un manque de rapport d’évaluation des contrats complets ;

· Absence de transparence dans les interventions des avocats des syndics successifs aux frais de l’ACP, sans inscription à l’ordre du jour et discussions lors des assemblées générales pour les différents contentieux, sans fixation des conditions administratives et financières, et sans mise en concurrence, et avec telle que prescrite par la loi (Patrick WILLEMS, Secrétaire général du Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires, Le choix de l’avocat revient aux copropriétés …et à elles seules !, Le CRI n°464 - Mai 2022)

· Des assemblées générales ont été organisées, où parfois le requérant n’a pas eu de convocation, ou réceptionné des convocations hors délais, sans annexe, et avec des procès-verbaux non-signés et non annexés, et dans lesquels il y a une non prise en compte des votes du requérant (PV de l’assemblée générale du 1er avril 2021 (la convocation hors délais de 21 jours francs, le vote du requérant non pris en compte et le PV encore sans aucune annexe et ne mentionnant pas le vote du requérant) (pièce 16 et pièce 4)

· Absence de communication des factures de la société CEMY, syndic judiciaire désigné par ordonnance du Tribunal de céans du 19/6/2018 (pièce 11), et de l’intervention de son avocat Didier Peryn et avec l’absence de transparence sur la convention conclue entre ce dernier et le syndic ORANGE et encore après ;

· Constatations des infractions au RGPD, déjà constatées en janvier 2019 par l’APD – Autorité de protection des données a caractère personnel, par le syndic judiciaire Cemy S et les autres syndics précédents (Pièces 12). Ces infractions se multiplient et la communication des données personnelles à des tiers (non-copropriétaires) et prestataires hors mandats se font encore (pièce 13) ;

· Des déclarations erronées touchant même la sécurité des gens et du bâtiment se multiplient auprès des copropriétaires et en justice;


Que pour rappel le 19 février 2018 les copropriétaires ont signe un accord unanime de régulariser la gestion et les obligations essentielles de la loi de la copropriete qui ne sont toujours pas respectes même en 2019, 2020, 2021, 2022, 2023 ;


Afin de pouvoir représenter l'association des copropriétaires dans ses démarches et d’assurer la gestion de la Résidence « THOMAS », il est impératif qu'un syndic soit désigné, en application de l' article 3.89 du Code civil.


Suivant cette disposition, un syndic peut être nommé par le juge lorsque l'association des copropriétaires est dépourvue de syndic suite à sa démission et en cas de défaut de désignation par l'assemblée générale (JP Seneffe, 24 avril 2012, RCDI, 2013/1, p.44 ; JP Anderlecht, 18 December 2008, RCDI 2009/4 ; Corinne Mostin, Le syndic de copropriete, Kluwer, 2020, p.39)


Tel est bien le cas en l'espèce et il y a donc lieu de faire droit à la demande de désignation de syndic judiciaire.


3.

Attendu que quant à la mission, il échet de confier au syndic les pouvoirs définis par l’article 3.89 du Code civil et les statuts ainsi que les missions spécifiques, destinées à rencontrer les difficultés de gestion propres à l'association, définies dans le dispositif de la requête, et surtout entre autres les problèmes techniques, de mise aux normes de sécurité/incendie et de gestion récurrents et connus.


En outre, comme il est fait mention dans le PV de la dernière assemblée générale ordinaire de la copropriété du 22 juillet 2020, le syndic a encore fait mention d’une comptabilité fictive après des années sans comptes signes reflétant la situation réelle situation comptable, sans les mentions obligatoires et annexés aux PV – voir pv téléchargeable sur la plateforme, et concre une fois sans annexe maintes fois demandé. Par ailleurs, l’avis de la commissaire aux comptes a fait part aussi de nombreuses réserves sur la comptabilité de 2019 dont aucune autorité n’a démontré la régularité de la compatibilité reflétant la situation réelle comptable avec les pièces matérielles comme prescrit par loi - dont la procédure est appel dans láttente de désignation dún syndic depuis le 1er avril 2021 comme confirmé par le syndic PARTE ORANGE . En effet, Il y a une absence de transparence dans les recettes et les dépenses, sur la situation de la trésorerie, les mouvements des dispositions en espèce et en compte, les montants du fonds de roulement et du fonds de réserve, les créances et les dettes des copropriétaires, le bilan avec charges et recette depuis la création de l'ACP en 2009 et malgré d'un accord de régularisation voté a l'unanimité le 19 février 2018 en présence de 2 avocats ( piece x)


Eu egard au rapport du géomètre expert de juin 2021, la désignation d’un syndic judiciaire provisoire aura surtout, pour mission de vérifier la nécessite et la mise en œuvre de certains travaux impératifs pour assurer la sécurité du bâtiment aux normes techniques et incendies, ainsi que la réparation du bien du requérant restant endommage après 4 degats des eaux depuis 2016. Il en est une question d’ordre public et de sécurité de personnes et de biens, non assurée depuis 2009. Un copropriétaire n’en était toujours pas informé en novembre 2022 (piece X)


Que la sécurité incendie semble plus qu’impérative a assurer eu egard du nombre d’incendies de copropriete en augmentation constante suite au manque d’entretien et vétusté des bâtiments, ce qui est manifestement le cas ;


Il convient de désigner une personne neutre, dont sa mission sera limitée dans son contenu et sa durée, sous réserve d’une prolongation qui s’avérait opportune... (J.P. Charleroi (2ème canton) du 6.04.2000, JJP, 2000, livre 10, 11, p.343 e.s. ; J.P. Ixelles, 29 avril 2016, 2A1469 – 03A812).


Le requérant se tient à la disposition du Tribunal pour lui fournir toutes les explications complémentaires et être au besoin entendue en application de l'article 1028 du Code judiciaire.


A CES CAUSES


Le requérant vous prie bien respectueusement, Madame le juge de paix de Wavre de :


A titre principal ;

Désigner, un syndic, pour une durée de 6 mois à 1 an maximum, et ce, jusqu’à la prochaine assemblée générale, qui aura pour mission d'assumer les missions de syndic, conformément aux exigences légales et réglementaires, et spécialement :

— de convoquer une assemblée générale dans un délai de 4 mois à compter de la notification de sa mission, après avoir pris contact avec le précédent syndic en vue d'obtenir communication des dossiers de la copropriété, les archives, les documents de comptabilité, les extraits de compte, etc., pour désigner un syndic ordinaire ;

— d’informer officiellement chaque copropriétaire que le bâtiment ne répond pas aux normes d’incendie et de sécurité et l’acter dans le procès-verbal d’assemblée générale ;

— de charger le nouveau syndic, sur base notamment de l’audit du rapport du géomètre expert Nicolai de janvier 2021, d'accomplir tous actes conservatoires nécessaires de mise en conformité aux normes de sécurité et d’incendie de l’immeuble et la présentation d’un budget prévisionnel du fonds de réserve précis quant aux travaux à réaliser au sein du bâtiment et d’un plan d’entretien courant annuel;

— de convoquer le requérant à toute assemblée générale par envoi recommandé avec copie par courriel, dans le délai minimal légal de 15 jours, contenant les documents obligatoires prescrits de manière impérative par le code civil et l’acte de base, donc le décompte de chaque copropriétaire, les budgets prévisionnels du fonds de roulement et du fonds réserve (article 3.89, par 5, 16’ CC), un rapport annuel d’évaluation des contrats complet (article 3.89, par 5, 12’ CC), le rapport écrit de gestion (J.P. Oostende, 9 mars 2000, T. App. 2002/3, p.25 ; Civ. Bruxelles, 21 février 2011, RCDI, 2012/1.870) ;

— de transmettre les décomptes individuels trimestriels conformément à l’acte de base à chacun des copropriétaires avec présentation des pièces justificatives et que chaque dépense soit régulière d’une décision expresse de l’assemblée générale préalable et réalisée sans surfacturation;

— de vérifier les décomptes des copropriétaires entrants et sortants de la copropriété depuis 2020 ;

— de vérifier la comptabilité fictive mentionnée en page 6 du PV de l’AG du 22 juillet 2020, et des réserves émises par l’avis de la commissaire aux comptes antidate du 2 avril 2020, et d’en faire rapport à l’assemblée générale [3];

— d’établir une liste des dépenses non justifiée par des documents de copropriété et/ou qui ont été effectuées sans approbation de l’assemblée générale au préalable depuis 2020 et de réclamer ses dépenses indues aux personnes responsables ;

— de faire respecter le RGPD au sein de la copropriété et de ne pas communiquer des données personnelles autres que les copropriétaires ;

— de requérir le rapport de gestion tant technique, comptable, légal et contractuel des syndics CEMTY, et ORANGESRL et de leurs démarches pour la mise en conformité du bâtiment aux normes incendie et sécurité ;

— de désigner un conseil juridique, avec mise en concurrence et pluralité de devis, et décidé par décision d’assemblée générale et sans conflit d’intérêt avec le syndic ou un copropriétaire en particulier ;

— le syndic doit remettre un rapport de fin de gestion technique, légale et comptable auprès du nouveau syndic désigné, des copropriétaires et auprès de la Juge de paix du premier canton de Wavre ;

— De se faire remettre par le syndic la comptabilité complète de la copropriété sur les 5 ans avec les extraits de comptes bancaires ;

— de transmettre au requérant, conformément à l‘article 3.89 par 5, 16’ CC, et comme demandé depuis 20189 copie des factures avec justificatifs du syndic Cemty, de l’avocat de ce dernier, Me ETHIQUE imputées à la copropriete depuis 2019 en distinguant bien les différentes procédures et conventions avec procédures y adéquates, et du syndic ORANGE et associés depuis 2019 ;

— D’ordonner du syndic, sur base de l’audit du rapport du géomètre expert Nicolai de juin 2021, d'accomplir les réparations et entretiens de tuyau dans le garage du requérant demande depuis 2016 et de l’humidité ascensionnelle de la cheminée jouxtant son appartement ;

Dire pour droit que les honoraires du syndic judiciaire seront à charge de l'association des copropriétaires ;

Dire pour droit que la mission du syndic judiciaire s'exercera sous le contrôle de Madame le Juge de paix et qu'au besoin, la cause pourra être fixée devant elle ;

Mettre à charge de l'association des copropriétaires aux dépens (frais de requête et indemnisation de procédure : 1.400 EUR).


A titre subsidiaire ;

Désigner un syndic judiciaire, jusqu’à la prochaine assemblée générale, qui aura pour mission d'assumer les missions de syndic, conformément aux exigences légales et réglementaires, et spécialement :

— de convoquer une assemblée générale dans un délai de 4 mois à compter de la notification de sa mission, après avoir pris contact avec le précédent syndic en vue d'obtenir communication des dossiers de la copropriété, les archives, les documents de comptabilité (extraits de compte, avec liste d’inventaire des archives), pour désigner un syndic ordinaire avec pluralité de devis – renouveler les offres déjà faites par le requérant en 2017 et 2021 ;

— de charger le nouveau syndic, sur base notamment de l’audit du rapport du géomètre expert Nicolai de janvier 2021, d'accomplir tous actes conservatoires de mise en conformité aux normes de sécurité et d’incendie avec présentation d’un budget prévisionnel pluriannuel précis des travaux à réaliser au sein du bâtiment et d’un plan annuel d’entretien;

— De convoquer le requérant à toute assemblée générale par envoi recommandé avec copie par courriel, dans le délai minimal légal de 15 jours, contenant les documents obligatoires prescrits de manière impérative par le code civil et l’acte de base, donc le compte complet avec ses mentions obligatoires, le décompte de chaque copropriétaire, les budgets prévisionnels du fonds de roulement et du fonds réserve, un rapport annuel d’évaluation des contrats complet, le rapport écrit de gestion (J.P. Oostende, 9 mars 2000, T. App. 2002/3, p.25 ; Civ. Bruxelles, 21 février 2011, RCDI, 2012/1.870).

— de transmettre les décomptes individuels trimestriels conformément à l’acte de base à chacun des copropriétaires avec présentation des pièces justificatives et que chaque dépense soit régulière d’une décision expresse de l’assemblée générale préalable et réalisée sans surfacturation;

— vérifier si les dépenses effectuées depuis 2019 par l’ACP THOMAS avaient ou pas, préalablement le jour où elles ont été effectuées, votées à la majorité requise en assemblée générale ;

— d’établir une liste des dépenses non justifiée par des documents de copropriété et/ou qui ont été effectuées sans approbation de l’assemblée générale au préalable et de réclamer ses dépenses indues ;

— de requérir le rapport de gestion tant technique, comptable, légal et contractuel des syndics Cemty, syndic judicaire géomètre expert, et ORANGESRL et de leur démarche pour la mise en conformité du bâtiment aux normes incendies et sécurité;

— le syndic doit remettre un rapport de fin de gestion technique, légale et comptable auprès du nouveau syndic désigné, des copropriétaires et auprès de la Juge de paix du premier canton de Wavre ;

— De se faire remettre par le syndic la comptabilité complète de la copropriété sur les 5 ans avec les extraits de comptes bancaires ;

— de transmettre au requérant, conformément a l‘article 3.89 par 5, 16’ CC, et demandé depuis 2019, copie des factures avec justificatifs du syndic Cemty, de l’avocat de ce dernier Me ETHIQUE imputées à la copropriété depuis 2019 en distinguant bien les différentes procédures et conventions, et du syndic ORANGE et associés depuis 2019 ;

— D’ordonner du syndic, sur base de l’audit du rapport du géomètre expert Nicolai de juin 2021, d'accomplir les réparations et entretiens de tuyau dans le garage du requérant demande depuis 2016 et de l’humidité ascensionnelle de la cheminée jouxtant son appartement ;

Dire pour droit que les honoraires du syndic judiciaire seront à charge de l'association de copropriétaires ;

Dire pour droit que la mission du syndic judiciaire s'exercera sous le contrôle de Madame le Juge de paix et qu'au besoin, la cause pourra être fixée devant elle ;

Mettre à charge de l'association des copropriétaires aux dépens (frais de requête et indemnisation de procédure : X EUR) ;


Bruxelles, le 28 février 2023

Pour le requérant,

Son conseil,


[1] Qu’’aux termes de son mandat, le syndic ne peut plus poser le moindre acte de gestion[1] ni convoquer une assemblée générale[1]. Tout paiement qui est effectué au-delà de l’échéance est irrégulier[1]’ Corinne Mostin, le syndic de copropriété, Wolters Kluwer, 2000 pages 6’



[2] Voir aussi la citation judiciaire du 27 février 2018 a l’égard de Cemty représenté par Me ETHIQUE a défaut d’avoir eu les dossiers des AG de novembre 2018, en présences du conseil du conseil du requérant, et des documents importants de copropriete tels que les factures, les extraits de comptes, les comptes dument adoptes avec les mentions obligatoires conformément au code civil, les avis de commissaires aux comptes demandes, les pièces justificatives et connaitre les montants réels des fonds de réserve et du fonds de roulement dont personne n’a pu expliquer ou même acte dans un PV avec annexes signes ;



[3] Le jugement de céans a déjà constaté des décisions litigieuse. Le jugement est en appel au tribunal de première instance[1] Qu’’aux termes de son mandat, le syndic ne peut plus poser le moindre acte de gestion[1] ni convoquer une assemblée générale[1]. Tout paiement qui est effectué au-delà de l’échéance est irrégulier[1]’ Corinne Mostin, le syndic de copropriété, Wolters Kluwer, 2000 pages 6’[2] Voir aussi la citation judiciaire du 27 février 2018 a l’égard de Cemty représenté par Me ETHIQUE a défaut d’avoir eu les dossiers des AG de novembre 2018, en présences du conseil du conseil du requérant, et des documents importants de copropriete tels que les factures, les extraits de comptes, les comptes dument adoptes avec les mentions obligatoires conformément au code civil, les avis de commissaires aux comptes demandes, les pièces justificatives et connaitre les montants réels des fonds de réserve et du fonds de roulement dont personne n’a pu expliquer ou même acte dans un PV avec annexes signes ;[3] Le jugement de céans a déjà constaté des décisions litigieuse. Le jugement est en appel au tribunal de première instance


INVENTAIRE DU DOSSIER DE PIECES D



1. Acte de base et règlement de copropriété de la Résidence THOMAS (Statuts).

2. Publications BCE ACP RESIDENCE THOMAS.

3. Publications BCE SRL ORANGE& ASSOCIES PARTE SYNDIC

4. Procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 2 avril 2021.

5. Refus de Brei Syndic du mandat confie par AG du 2 avril 2021

6. Courriels des 30 avril 2021, 25 mai 2021 et 23 juin 2021 confirmant la fin de mandat et la démission de la SRL ORANGE PARTE SYNDIC par PV de l’AGE du 2 avril 2021

7. Email de refus de la SRL Couet & Associés Parte SYNDIC de donner les coordonnées des copropriétaires de l’ACP Thomas

8. Requetés de conciliation judiciaire de décembre 2021 et de septembre 2022

9. Echanges du requérant avec les copropriétaires afin de désigner un nouveau syndic en vain + remise d’une grille sélective et d’offres de syndic

10. Rapport du géomètre expert Nicolai de juin 2021 confirmant le non-respect des normes de sécurité incendie du bâtiment et de son manque d’entretien

11. PV de l’AGE du 22 juillet 2020

12. Avis de l’APD de janvier 2019 constatant les infractions au RGPD

13. Echanges récents avec des personnes tierces que les copropriétaires ne respectant pas le RGPD en 2021 et 2022

14. PV des AG ordinaires et extraordinaires de 2018 à 2021

15. E-mail entre CEMTY Christian Tylleman à M. des 1/11/2018, 7/11/2018, à Me C des 2/12/2018 6/12/2018.

16. Preuve vote AG du requérant de nouveau pas pris en compte - noter les votes ne sont pas annexés au PV de l’ag du 1/04/2021

17. J.P. Ixelles, 29 avril 2016,




Justice de paix du premier canton de Wavre ORDONNANCE

Le juge de paix décide ce qui suit dans l’affaire de :


  • SV , ayant pour numéro de registre national

  • L'ASSOCIATION  DES  COPROPRIETAIRES  RESIDENCE  THOMAS  inscrite  à  la  BCE  sous  le


La partie requérante a introduit l’affaire par requête du 28 février 2023.


Le juge de paix a tenu compte des actes de procédure et des pièces déposées. La loi sur l’emploi des langues en matière judiciaire a été appliquée.


------

La partie requérante sollicite par requête reçue au greffe le 28 février 2023, la désignation d'un syndic judiciaire.


La copropriété apparaît difficile à gérer dans la mesure où aucun syndic n'accepte à l'heure actuelle une mission dans l'immeuble concerné.


Divers procès ont en outre été menés par le requérant à l'encontre des dernières décisions de l'assemblée générale, en sorte que les relations entre les copropriétaires sont également extrêmement tendues.


Le requérant sollicite une mission extrêmement élargie à conférer au syndic.


Il ne peut être suivi à cet égard et ce notamment au regard des différentes décisions prononcées par le juge de céans ainsi que par le Tribunal de Première Instance du Brabant Wallon siégeant en degré d'appel.


Il convient dès lors de limiter expressément les missions conférées au syndic ci-après désigné à celles fixées par l'article 3.89 § 5 du nouveau Code Civil et, notamment, de convoquer une assemblée générale de la copropriété.


Il appartiendra au requérant de solliciter du syndic que les autres points relevés dans sa requête soient, le cas échéant, mis à l'ordre du jour de l'assemblée générale à venir.


Justice de paix du premier canton de Wavre - 23B226- N°. Rép. 2023/      P. 2


Le juge de paix reçoit la requête et la déclare fondée :


Désigne pour une durée de 1 an maximum Monsieur Eric STERKENDRIES, agent immobilier, et administrateur de la SPRL AGENCE DE L'EQUERRE, inscrite à la BCE sous le n°0480.184.741, dont le siège est sis à 1348 Louvain-la-Neuve, Place de l'Equerre, 29/102, en qualité de syndic judiciaire de la copropriété de la Résidence Thomas, avenue Clermont Tonnerre, 34 à 1330 Rixensart, avec pour mission sous contrôle du juge de paix devant lequel la cause pourra être fixée en cas de besoin et après avoir informé les partie du barème de ses honoraires :


d'exercer les pouvoirs qui lui sont strictement conférés par la Loi sur la copropriété, (art. 3.89 § 5 du nouveau Code Civil) de convoquer l'assemblée générale de la copropriété sise à 1330 Rixensart, avenue Clermont Tonnerre, 34.


Dit pour droit que les frais et honoraires du syndic seront partagés par moitié par les parties.


Condamne chacune des parties à la moitié des frais de la présente requête, soit à la somme de 12 euros.


Le juge de paix condamne VS, avec le numéro de registre national , au payement du droit de mise au rôle de 50,00 €. Ce droit de mise au rôle doit être payé à l’État Belge sur invitation.


Ordonne l'exécution provisoire de la présente ordonnance.


Cette décision a été prise en audience en chambre du conseil du 14 mars 2023 de la justice de paix du premier canton de Wavre, par le juge de paix Nathalie COOREMANS, assistée du greffier Nancy HAESEVOETS.Le juge de paix décide ce qui suit dans l’affaire de :




Modèle de requête de désignation d'un syndic provisoire par la justice de paix
Syndic provisoire en copropriété désigné par Un juge de paix
















Jurisprudences sur la désignation de syndic provisoire par les juges de paix en Belgique Quelques autres jugements en comparaison, les jugements de la justice de paix ne sont pas publies, ce qui est prejudiciable pour la qualite des jugements, la transparence judciaire, et que la jurisprudence est une source importante au niveau du droit. La non publication des jugements en Belgique de toute juridiction prejudicie la democratie, le droit et les citoyens. Il permettrait aussi de voir les obligations respectees ou contestees de la part des syndics, et de prevenir les abus, les négligences,.... des syndics tres récurrents pourtant, et que chaque juge exerce son travail ou interprete de maniere differente la loi, ses obligations et son travail. Certains juges n'aiment pas notre site, pour quelle raison? On leur laisse la responsabilité de leur action et nous leur donnons une informatisation demandée dernierement.










94 vues

👍Top des posts🖱️

bottom of page