top of page
fb.png
youtube copropriété.jpg

Sites intéressants 

Site syndicat national des propriétaires et copropriétaires 

snpc.png

Union des syndics

0001 (1).jpg
IPI.jpg
property today.png

Comment saisir le juge de paix pour les copropriétés? Les conciliations judicaires sont gratuites

Préambule ; Merci Test Achat excellent article, et il est applicable pour les occupants, locataires, copropriétaires, syndics? Nous avons aussi des articles plus péecis sur notre page et avec des modeles bientot diffusés.

Prenons surtout soin de nous des uns et des aures, et le bon sens et une vraie discussion peuvent arranger 80% des choses et rapport entre tout humain sensé. Cette fameuse loi de Pareto souvent oublié par les syndics, permet de faire des miracles, promis ou pas....


La conciliation judiciaire est gratuite, nous l'avons deja rappelé et peu de syndics, coproprietéires, locataires ne viennent pas juste parler au juge de paix meme quand ils sont mandatés par eux? Quid? Meme certains acteurs de droit ne mentionnent pas l'absence des mises en demeure préalables devenues obligatoires pour les copropriétaires, les locataires...


Notre solution, que des personnes neutres mais avec une expertise certaine peuvent jouer les médiateurs aussi? C'est le role légal du syndic ou du juge de paix, mais ils sont entre le marteau et l'enclume? Pourquoi l'institut des agents immobiliers ne le proposent pas gratuitement ou le Syndicat national des copropriétaires ou Federia ou l'UDS...? Et si au lieu de rajouter des procédures et des lois qui sont deja rabaissées a des formalités non obligatoires, on faisait appliquer les lois avec le principe de bonne gestion, souvent appris par nos parents, grands-parents..... Accorder des droits meme imperatifs c'est bien, mais il faut les garantir matériellement? Au plus vite qu'on parle et on traite la question, au plus vite et facile que la situation peut etre debloquée et avoir une solution aussi.


L'IPi a pris une nouvelle assurance juridique que peu de gens savent se payer, et peu proposé par les avocats, les syndics, et dans la loi.... Quid du principe du précaution faisant débat aujourd'hui sur la prévention des conflts parfois durant des années judiciaires? et de vie? Personne n'est détenteur de la vérite ou de l'action abolues certes, mais garantissons l'avenir de nos copropriétes et le bonheur de nos enfants.

conciliation judiciaire juge plainte syndic copropriété


La procédure devant la justice de paix en Belgique Print SUIVRE CE THEME - Droits des consommateurs 17 mars 2023 Comment faire pour s'adresser à un juge de paix ? Quels sont les frais de procédure ? Quelle est la meilleure alternative entre la conciliation et un procès civil ? Nous vous guidons, étape par étape, sur la procédure à suivre.

Intenter une action auprès d'un juge de paix Découvrez dans cet article les différentes étapes pour introduire une action en justice de paix et ce à quoi vous devez vous attendre. Qu'est-ce qu'un juge de paix et quelle est sa mission ? Quels sont les types de procédure pour introduire une demande auprès du juge de paix ? Comment introduire une action devant le juge de paix ? Ce à quoi il faut s'attendre pendant la procédure en justice de paix Les astuces de Testachats pour réussir votre action devant le juge de paix Qu'est-ce qu'un juge de paix et quelle est sa mission ? Un juge de paix (dit "juge de proximité") est le juge le plus proche du citoyen. Il s'occupe exclusivement d'affaires civiles que l'on pourrait qualifier de "privées" pour le citoyen. Par exemple :

  • des conflits de voisinage ;

  • des conflits en matière de contrat de bail ;

  • toutes les demandes inférieures à 5.000 euros qui ne sont pas exclusivement attribuées à un autre tribunal ;

  • des mesures d’administration provisoire de la personne ou/et de ses biens.

  • NDLR de copropriété Belgique ( le contentieux de la copropriété, article 591 du code judiciaire)

Le citoyen ne peut donc pas s’adresser à lui pour des affaires pénales ou fiscales. Quels sont les types de procédure pour introduire une demande auprès du juge de paix ? Le citoyen peut aller devant le juge de paix pour : Une conciliation La conciliation est une procédure gratuite qui ne demande pas l'intervention d'un avocat. Dans ce cas, le juge de paix essaie de concilier les parties afin de trouver un accord. Il ne prend pas de décision, il agit comme un tiers neutre et indépendant. Il écoute et valide l’accord ou le désaccord entre les parties. Si la conciliation venait à échouer, la partie plaignante peut intenter un procès. Intenter un procès civil Il s’agit de porter l’affaire devant le juge (moyennant des frais et des coûts de procédure). Le juge de paix est alors chargé de trancher le litige via un jugement. Les frais sont difficiles à estimer car ils dépendent du type d'action et de procédure. À savoir que la présence d’un avocat n’est pas nécessaire, même si elle est recommandée. On peut intenter un procès civil seul (avec ou sans huissier), avec un avocat ou représenté par un tiers. Comment introduire une action devant le juge de paix ? Une justice de paix par canton judiciaire Tout d’abord, attention: Adressez-vous au bon canton judiciaire lorsque vous introduisez une demande auprès d’un juge de paix. En effet, en Belgique, il y a une justice de paix par canton judiciaire et nous comptons 162 cantons au total. Un canton comprend une ou plusieurs communes, sauf dans les grandes villes. Trouvez ici à quel canton vous adresser. A défaut, vous risquez de voir votre demande rejetée pour irrecevabilité. Dans le cas d'une conciliation Vous devez envoyer une simple lettre au juge de paix pour régler le litige. Vous pouvez également vous rendre au greffe de la justice de paix et demander oralement qu’une audience de conciliation soit tenue. Si vous optez pour l'envoi de la lettre, celle-ci devra comporter certains éléments dont un court exposé des faits ainsi que ce que vous réclamez précisément. Exemple : le paiement des derniers mois de loyers de votre locataire. Découvrez un modèle de convocation en conciliation. Dans le cas d'un procès civil Le procès peut être introduit par une citation, une requête ou une comparution volontaire. Pour que l’affaire soit enregistrée, vous devrez payer un certain montant, appelé droit de mise au rôle. La citation C’est un document officiel remis par un huissier de justice au domicile de la partie adverse, invitée à comparaître. Si vous êtes la partie demanderesse, vous devrez avancer les frais de l’huissier de justice. La partie qui est finalement condamnée devra payer cette somme. En cas d’insolvabilité du défendeur et si ce dernier est condamné, ces frais resteront néanmoins définitivement à charge du demandeur. Ce mode est le plus coûteux : environ 250 à 300 euros par partie qui fait l’objet d’une citation. Attention aux délais : ici le délai légal entre la réception de la citation et la comparution devant le juge est de 8 jours minimum. Découvrez un modèle de citation directement téléchargeable. Une requête Ce mode d’introduction peut être utilisé pour certaines matières comme le bail. Elle doit être déposée par la partie qui demande, au greffe de la justice de paix concernée ou envoyée par la poste. Elle ne doit pas avoir de forme particulière. Néanmoins, la loi exige que certaines mentions figurent sur cette requête et que certains documents soient annexés. Découvrez un modèle de requête en matière de bail. Une comparution volontaire Les parties décident, de commun accord, de comparaître de façon volontaire devant le juge de paix. Avec ou sans avocats. Les parties rédigent une demande spéciale au juge dans ce sens et la signent ensemble. Ce mode est gratuit (excepté les droits de mise au rôle). Découvrez nos modèles de comparution volontaire (lien vers la section 2). Les documents nécessaires pour introduire une action Pour introduire une action auprès d'un juge de paix, découvrez nos différents modèles de requêtes et citation directement téléchargeables. Ce à quoi il faut s'attendre pendant la procédure en justice de paix Procédure en conciliation Déroulement de l’audience en conciliation Cette audience a lieu à huis-clos ou dans le bureau du juge de paix. Les parties ont été préalablement convoquées par une lettre recommandée. Vous pouvez vous faire représenter par un tiers (proche, conjoint(e), membre de la famille, avocat) moyennant une procuration signée, qui donne une mission bien précise à ce tiers d’agir en votre nom, en vue de conclure un accord à l’issue de l’audience. Trois cas de figure lors de la conciliation 1. La partie adverse ne comparaît pas : l’audience ne peut avoir lieu et le juge ne peut rendre de décision. Vous pouvez entamer une procédure pour un procès civil afin d'obtenir la condamnation de la partie adverse. 2. La partie adverse comparaît et vous parvenez à un accord : celui-ci a une valeur de jugement. Il prend la forme d’un procès-verbal de conciliation, signé par toutes les parties ainsi que par le juge et le greffier. 3. La partie adverse comparaît et vous ne parvenez pas à un accord : le procès-verbal fera état de l'échec de trouver un accord. Vous pouvez entamer une procédure pour un procès civil en vue d'obtenir la condamnation de la partie adverse. Procédure lors d’un procès civil Première audience et déroulement d’un procès civil Pour la première audience, une convocation est envoyée à la partie citée à comparaître. Cette convocation comprend les détails de l’audience (date, lieu, heure). Pour cette audience d’introduction, soyez bien préparé : Décrivez minutieusement votre situation, ce que vous avez déjà éventuellement mis en place et ce que vous réclamez. Lors de cette audience, chacun est amené à faire valoir ses arguments et son point de vue devant le juge. C’est la partie demanderesse qui ouvre les débats. Les affaires les plus simples (ex. non-paiement de factures, accorder des termes et délais pour payer) seront traitées directement, au cours de l’audience-même. Les plus complexes seront « remises » à une date ultérieure. Eventuelles audiences ultérieures et décision du juge de paix Après l’argumentation des deux parties, l’affaire sera prise en délibéré où le juge examinera l’affaire à tête reposée. Le juge doit rendre sa décision en principe dans le mois mais tout dépend de la difficulté du dossier.

  • La partie adverse est présente

Si l’affaire est examinée le jour même, la décision (condamnation ou rejet de la demande) sera prononcée et envoyée par la poste. Si l’affaire est remise, elle sera soit fixée à une date ultérieure fixe, soit à une date indéterminée. Le juge pourra fixer des délais pour que les parties fassent valoir leurs arguments. La partie adverse qui se voit condamnée doit se conformer à ladite décision, d’abord volontairement et le plus vite possible. A défaut, le jugement sera « signifié » par un huissier, ce qui entraînera des frais en plus et fera courir le délai d’appel (1 mois à dater de la signification du jugement).

  • La partie adverse ne comparaît pas

Dans ce cas, le juge rendra un jugement par défaut. La partie adverse pourra alors faire un recours contre cette décision dans le mois qui suit la signification du jugement. L’affaire sera alors réexaminée par le même juge avec les arguments de chacune des parties. Un jugement dit “contradictoire” sera alors rendu (avec appel possible contre cette décision). En revanche, si dans ce délai d’un mois après la signification du jugement, la partie défenderesse ne s’est pas présentée devant le juge, elle sera condamnée par défaut et, par conséquent, le demandeur aura automatiquement gain de cause. Faire appel de la décision du juge de paix Des recours (appel/opposition) seront, le cas échéant, possibles ou non : Jugement contradictoire (en présence de l’adversaire) En cas de désaccord avec le jugement du juge de paix, une personne peut aller en appel devant le tribunal de première instance (délais de 1 mois). Toutefois, si le conflit concerne une somme d’argent inférieure ou égale à 2.000 euros, il n’y a pas de possibilité de faire appel. Le seul recours sera alors celui du pourvoi en Cour de cassation. Jugement par défaut (en l’absence de l’adversaire) Si la décision est rendue en l’absence de la partie adverse, une opposition sera possible, endéans le mois qui suit la signification du jugement. Ensuite, un éventuel appel sera possible quant à la décision contradictoire rendue sur opposition. Les astuces de Testachats pour réussir votre action devant le juge de paix Découvrez les conseils de nos experts pour réussir une action en justice paix. D'autres questions sur la procédure en justice de paix ? Vous hésitez à introduire une requête auprès d'un juge de paix ? Vous vous posez des questions par rapport à la procédure ? Remplir un modèle de requête vous parait difficile ? N'hésitez pas à contacter nos experts juridiques pour toutes vos questions.

191 vues

👍Top des posts🖱️

bottom of page